Née en 1945 dans le New Jersey (USA), Anne Waldman fait partie de la scène Beat, après Kerouac et Burroughs. Elle s’attache à faire vivre la création des artistes de la Beat Generation et fonde, en 1974, la Jack Kerouac School of Disembodied Poetics, avec Allen Ginsberg. Son écriture est profondément marquée par sa pratique du bouddhisme et son tempérament activiste. Elle dénonce la toute puissance masculine, notamment dans The Iovis Trilogy (Coffee House Press, 2011), alerte sur la nature menacée dans Manatee/Humanity (Penguin, 2009). Son dernier recueil, Gossamurmur (Penguin, 2013) est un appel à la préservation du langage. Il a été en partie traduit en français et publié aux éditions Joca Seria au printemps 2014 sous le titre de Archives, pour un monde menacé.  
www.annewaldman.org
Vincent Broqua est Professeur des Universités (Paris 8 Vincennes Saint Denis) en littérature américaine. En 2000, il participe à la création du collectif Double-Change, qui milite en faveur de la poésie américaine et française dite expérimentale. Il est le traducteur de Archives, pour un monde menacé.