GUILLAUME DAVRANCHE


historien du social

Rencontre à l’occasion de la publication de Trop jeunes pour mourir, ouvriers et révolutionnaires face à la guerre (1909-1914) (Libertalia, 2014), animée par Bernard Touchais, du Monde Libertaire.

L’histoire de l’opposition ouvrière à la montée de la guerre, et notamment celle de sa fraction antimilitariste et «antipatriote» la plus radicale, incarnée par la Fédération communiste anarchiste (FCA), qui menaça ouvertement de «saboter la mobilisation ». Animée par de jeunes ouvriers révolutionnaires de la «génération de 1906», cette organisation était jusqu’ici très mal connue, n’ayant fait l’objet d’aucune étude spécifique.

editionslibertalia.com/trop-jeunes-pour-mourir

jeudi 5 février
19h
Librairie

 

 

Né en 1977, Guillaume Davranche est journaliste et chercheur indépendant en histoire sociale. Il a codirigé le Dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone, œuvre collective réalisée sous les auspices du CNRS et de l’université Paris-I paru le 1er mai 2014 aux Éditions de l’Atelier.

 

Retour au programme

 

 

lherbeentrelesdalles.fr